Conscious Darkness / Blaze of Perdition

Musique audio

Blaze of Perdition

Edité par Agonia Records - P 2018

Blaze of Perdition a énormément progressé depuis ses débuts. Le groupe polonais et prometteur que je découvrais en 2010 avec son premier album Towards the Blaze of Perdition a passé les vitesses supérieures, progressivement au fil du temps, et a donc proposé en 2017 son quatrième méfait, Conscious Darkness. Beaucoup de choses ont changé en 7 ans, et avant tout le line-up. C’est un groupe où les départs sont fréquents, même si maintenant la base est solide. De 6 membres fixes, ils sont passés à 3. Ils n’ont pas intégré de bassiste « officiel » depuis la mort de 23 dans l’accident de la route du groupe en pleine tournée en 2013. Les survivants se sont tenu les coudes, et Sonneillon et Wizun, qui étaient gravement blessés, n’ont pas hésité très longtemps avant de reprendre la musique. Ils avaient d’ailleurs consacré l’album du retour à leur tragédie, le nommant Near Death Revelations. L’essence de leur musique n’a pas réellement changé, mais ils se sont mis à allonger de plus en plus leurs compositions, passant de 9 pistes qui faisaient chacune autour des 4 minutes à leur début à cette fois-ci uniquement 4 morceaux, entre 8 et 15 minutes. Et c’est travaillé, et c’est bien amené, et c’est très peaufiné. C’en est même impressionnant. Un album d’orthodoxe de grande volée. Mais pas que ! On se retrouve finalement avec des ambiances proches d’AOSOTH, de DEATHSPELL OMEGA, et, comme si Nergal était vraiment inévitable, BEHEMOTH tel qu’il nous est revenu avec The Satanist. (Source : http://www.thrashocore.com)

Vérification des exemplaires disponibles ...

Consulter en ligne

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...
Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs