Blog cercle des auditeurs

5 billets

2 abonnés

Description du blog

Ce blog ne contient pas de description et l'auteur n'a rien écrit a son sujet.

Billet

blog-post-featured-image

Sur Vos Platines N°15, un compte-rendu

Après plus d'un an d'interruption dû aux confinements successifs et autres restrictions, nous nous retrouvons enfin pour ce quinzième épisode de SVP (« le club des vieux » comme le surnomme Mister Brouchard), le rendez-vous musique, rigolade et caféine du samedi matin.

Chacun a amené quelques disques et nous écoutons plus ou moins religieusement les plages proposées, rivalisant d'anecdotes ou tombant en pâmoison devant tant de beauté sonique. Miracle supplémentaire, on arrive le plus souvent à trouver un semblant de logique dans la diversité des propositions !

Oldies : 

Jimmy ouvre le bal avec un single de 67 issu de la collection familiale :

The Who – The Last Time / Under My Thumb

Une reprise des Rolling Stones sur chaque face sur ce disque en soutien aux Stones, empêtrés à l'époque dans des affaires liées aux stupéfiants. 

On enchaîne avec un EP (45 tours 4 titres) français de la même période de The Birds (à ne pas confondre avec les Byrds américains), emmené par un Ron Wood fringuant, quelques années avant son entrée dans les Stones justement.

La plage choisie, « Leaving Here » est reprise du catalogue Motown, une composition du trio Holland – Dozier – Holland qui a produit pas mal de merveilles par la suite pour les Supremes, entre autres.

A noter que nombre de groupes ont repris ce même morceau dans cet arrangement, dont Motörhead, dans une version plus corsée!

On reste en Grande-Bretagne grâce à Damien qui nous propose un extrait d'un EP de 1963 du groupe liverpuldien Gerry & The Pacemakers – You'll Never Walk Alone, une reprise d'une comédie musicale de Broadway, devenue preque immédiatement l'hymne de l'équipe de foot de la ville, puis de nombreux clubs européens.


Nouveautés 2020/2021 :

Mickaël entame cette séquence improvisée avec The Architect : une plage sur la lune, premier album du producteur et beatmaker français pour une couleur hip-hop "à l'ancienne" : rythmiques rap 90's, samples, scratchs et j'en passe. 

Même label que L'Entourloop, dans un registre similaire, ou encore des cadors français reggae actuels tels Biga Ranx, Danakil, etc. : X-Ray Production.

Sans transition aucune pour le coup, Mr Brouchard nous a amené un des ses coups de cœur récents :Tina Thorner, une artiste plasticienne fantasque qui officie dans la techno-musette !


Pour aller plus loin, n'hésitez pas à aller lire l'article que lui a consacré Mr B. sur son formidable blog :

l'article du blog Vivonzeureux qu'il est bien

On retourne au rock avec Damien, qui nous a amené deux vinyles au packaging particulièrement soigné ; les québécois de Gros Soleil tout d'abord avec leur LP Occulture populaire, textes en français de rigueur, urgence punk et inflexions seventies : 

Les toulousains de Slift ensuite avec leur second opus intitulé Umnon sorti chez les vétérans bordelais Vicious Circle, également à la base du magazine Abus Dangereux, que vous pouvez retrouver dans votre médiathèque préférée.

Une pochette superbe signée du graphiste Caza, artiste ayant collaboré avec Les Humanoïdes Associés entre autres, et collant parfaitement à ce rock au carrefour space, prog et psyché.

Un coup de coeur personnel à présent avec Etran de l'Aïr, groupe originaire du Niger au son typique de ce qu'on appelle le Desert Blues, guitares électriques proéminentes et grooves lancinants. 

Ils sont édités sur le bien nommé  label Sahel Sounds qui s'est fait une spécialité des sons de cette région d'Afrique. On découvre d'ailleurs pas mal de pépites sur leur blog, dont un groupe lybien Nadi Band reprenant le Sultans of Swing des Dire Straits, nous permettant de mieux appréhender l'importance de Mark Knopfler pour tous les guitaristes du Sahara.

Le hasard faisant bien les choses, Damien a amené le single original des anglais, dans une version légèrement plus brute que celle de l'album. 

Mickaël nous propose ensuite une autre incursion en Afrique avec le tube On te l'avait dit, extrait de l'album éponyme du groupe Voilaaa.

Enième projet de Bruno Hovart, bassiste et producteur lyonnais archi-prolifique et opérant sous différents alias : Patchworks, Mr President, Taggy Matcher etc. Ici c'est Pat Kalaa qui nous conte une parabole sur fond d'afro/disco incendiaire. A noter qu'il sort ces jours-ci un album sous son propre nom :

Quelques plages en lien avec des évènements locaux à venir:

Le duo électro Synapson jouera à la Cartonnerie de Reims le 05 novembre prochain son album Global Music Vol. 1. De nombreux featurings apparaissent sur ce disque, dont celui-ci, avec la diva malienne Oumou Sangaré :

Jimmy, en fan invétéré des alsaciens de Last Train nous apprend qu'ils joueront dans le cadre du parc de Champagne à Reims toujours, lors du festival Magnifique Society qui aura lieu du 25 au 27 juin. Nous avons écouté le titre qui donne son nom à l'album The Big Picture.

Et enfin, pour clore cette matinée riche en découvertes, JC Brouchard a amené la dernière livraison du label parisien Born Bad : Henri Salvador : Homme Studio (1969-1978) compilation regroupant nombre de titres entièrement produits par Salvador dans son studio. En préambule, on a écouté quelque extraits d'un vieux LP 'Pinnochio', plutôt à destination des enfants a priori mais contenant néammoins des morceaux aussi loufoques et pour le moins suggestifs que ce "J'aime tes g'noux" :

"Tes p'tits seins se tiennent bien
Le bas de ton dos est juste comme il faut,
Mais tout ça me laisse froid,
M'intéresse pas,
Le reste non plus, car c'est du déjà vu,
Ca ne fait que me gêner,
Ca m'empêche de me concentrer
J'te dis
J'aime, j'aime, j'aime, ah aïe
J'aime tes genoux
Et rien que tes genoux (...)"

Puis on s'est penché sur la compilation elle-même, avec notamment ce titre imaginant la rencontre entre le diplomate américain et le militaire vienamien sur fond de boucles et synthés analogiques :

Aussi improbable que délectable. Ce disque sera d'ailleurs ajouté au catalogue de la médiathèque tout prochainement. 

Voilà c'est fini pour cette fois, rendez-vous pour le 16ème épisode de "Sur vos platines" à la rentrée prochaine. En attendant, n'hésitez pas à nous rendre visite à la médiathèque Simone-Veil ou à nous téléphoner si vous souhaitez plus d'infos.             

Louis


Écrit par LOUISP

1 commentaire

  • ThemisAcrivopoulos

    ThemisAcrivopoulos

    Le 30 juin à 14:16

    Et bien! J'ai donc raté cela!